parodie d’oeuvre litteraire



la parodie, du grec παρωδια : chant sur un autre air, contrechant, est le travestissement trivial, plaisant et satirique d'une œuvre littéraire. la parodie se rattache au burlesque, qui est aussi un travestissement du même genre ; mais elle en diffère en ce qu'elle change la condition même des personnages, tandis que le 

parodie d'oeuvre litteraire

Vu sur site-magister.com

parodie d'oeuvre litteraire

Vu sur upload.wikimedia.org

dans un sens restreint, la parodie désigne une œuvre littéraire ou artistique qui transforme une œuvre préexistante de façon comique, ludique ou satirique. mais l'usage populaire, ainsi que les définitions des poéticiens et des parodistes ont donné à la parodie des acceptions plus larges, souvent aussi plus confuses. la parodie est l'imitation burlesque d'un texte littéraire. pour les anciens grecs, c'était l'imitation comique d'un poème sérieux. l'appellation s'est ensuite appliquée aux imitations comiques d'œuvres historiques et de fictions, à des écrits scientifiques et à toutes les autres œuvres en prose.

parodie d'oeuvre litteraire

Vu sur unine.ch

les plus connues sont le pastiche et la parodie. j. f. marmontel, « parodie », « pastiche », Éléments de littérature, Œuvres complètes, paris, verdi () les meilleurs analystes des pratiques imitatives, de marmontel ou nodier à gérard genette ou daniel bilous, se sont attachés à distinguer le pastiche de la parodie,  fréquent au xviième siècle, que l'on croit pourtant si déférent à l'égard des traditions, le burlesque consistait à parodier une œuvre noble de l'antiquité, généralement une épopée, comme l'iliade, l'odyssée ou l'Énéide, et à l'affubler d'une forme vulgaire. l'exemple le plus célèbre en est le virgile travesti, de paul scarron.

parodie d'oeuvre litteraire

Vu sur slideplayer.fr

parodie d'oeuvre litteraire

Vu sur static-origin.openedition.org

a l'intérieur de l'univers parodique, vaste territoire où se mêlent plusieurs pratiques, la parodie peut s'appréhender suivant ses pratiques ou suivant ses visées. dans les termes de genette, dont palimpsestes () est la source de la plupart des études sur la parodie, il s'agit d'opposer des « relations » (hypertextuelles) à  découvrez sur babelio livres et les auteurs sur le thème parodie. la parodie est une autruche d'humour qui court le cadre, les personnages, les expressions et le fonctionnement d'une œuvre pour avancer à grande vitesse.

parodie d'oeuvre litteraire

Vu sur iletaitunepub.fr

la parodie a été longtemps négligée par les études littéraires. l'acception péjorative courante du terme de parodieparodie de procès », « parodie d'élections », etc.) et l'idée répandue qu'une œuvre parodiant une autre œuvre ne le fait que dans la perspective d'un rabaissement et d'une dévalorisation expliquent dans  parodies réalisées avant les années mentionnées et analysées dans notre travail. les références sont les œuvres sources des parodies figurant au catalogue. dans notre texte sur les écrits des théoriciens de la parodie littéraire, nous retracerons une brève histoire de la notion, laquelle prend 

parodie d'oeuvre litteraire

Vu sur ws-eu.amazon-adsystem.com

À la différence de la parodie, le pastiche tente d'imiter une oeuvre en s'en rapprochant le plus possible, au point de tromper parfois sur l'origine ou de semer le trouble sur la littérature au second degré, seuil, , a tenté de replacer la parodie dans le contexte d'un phénomène plus large qu'il appelle l'hypertextualité.

parodie d'oeuvre litteraire

Vu sur pups.paris-sorbonne.fr

parodie d'oeuvre litteraire

Vu sur upload.wikimedia.org

parodie d'oeuvre litteraire

Vu sur slideplayer.fr